L'or dans la gastronomie : les plats du jour

Mis à jour : oct. 3

Cet article, non exhaustif, traite du sujet passionnant - et bien plus dense que prévu - de l'utilisation de l'or dans la « gastronomie », la cuisine, la nourriture... autrement dit : comment mettre de l'or dans les épinards ?

Le menu est le suivant : mise en bouche/plat/dessert/carte des boissons/digestif et café compris !

J'espère que vous ne resterez pas sur votre faim... (les photos sont visibles sur Pinterest).


------------------------------------------------------

Les plats du jour


Maintenant que la mise en bouche a été dégustée, passons aux différents "plats du jour".

Si l'or, nous l'avons vu dans les exemples "historiques" appelle davantage des images de douceurs, ou de boissons, il a désormais tendance à glisser, l'air de rien, sur la pente du salé. Et c'est bien là la principale nouveauté. L'or alimentaire est désormais "has been" dans le monde du sucré, il faut donc bien le mettre autre part !

Mais ... il y a salé ... et salé (tout comme la note d'ailleurs).


Tout d'abord, commençons par quelques plats, ou mets, dits "traditionnels", donc des plats courants, habituellement composés d'ingrédients simples, mais revisités.

  • Notons, en premier, un des rares produits français (en dehors des boissons) : les pâtes en or de l'entreprise stéphanoise Cornand. Elles sont ainsi décrites : " tagliatelles et fettucine laminées avec des paillettes ou des feuilles d’or alimentaires pour des plats de fête exceptionnels". La pâte est ainsi laminée, tout comme l'or...

  • Pour rester dans l'ambiance italienne, on peut mentionner le risotto au safran et à l'oro, créé par le chef Gualtiero Marchesi

  • Enfin, les sushis japonais n'échappent pas à la tendance. Le philippin Angelito Araneta Jr. (le "Karat chef") s'en est fait une spécialité.

Poursuivons ensuite par des ingrédients (viande, poisson) qui se retrouvent enveloppés d'or.

  • On se souvient de la désormais fameuse entrecôte de boeuf en or dégustée par le footballer Franck Ribery (puis Blaise Matuidi, Lionel Messi, Paul Bogba...) à Dubaï, dans le restaurant de Salt Bae davantage connu d'ailleurs pour ses mises en scène de salage de viandes

  • Les jambons entiers se parent d'or au Heart d'Ibiza

  • Et le versant mer n'est pas en reste avec le "poisson d'or": celui servi au Al Seef's Doors Freestyle Grill, toujours à Dubai et toujours à grand renfort de vidéos (mais bizarrement avec moins de footballers...)

  • Ou encore de simples petites sardines en boîte.

Pour finir, la mode de la street food-junk food dorée (dont nous retrouverons aussi des éléments phares au dessert). Ainsi, ces aliments qui sont à la base populaires, bons marché, prévus pour être emportés, mangés avec les mains et avalés rapidement au coin d'une rue, sont extrêmement tendance ... et donc, ils ont tous leurs versions en or (onéreuses, dégustées lentement, assis dans de beaux établissements).

Ainsi, mettre de l'or dans/sur un plat le rend exceptionnel : de "plat de tous les jours" il passe, d'un coup de baguette magique, à "plat de luxe".

Encore faim ? Passons au dessert.

Suivez le (bon) filon...

    • Or Cadre Dorure Instagram
    • Or Cadre Dorure Facebook
    • Or Cadre Dorure Pinterest
    or-cadre-Linkedin